Les 5 moyens d’éclairer sa maison agréablement

Faute de lumière du jour, l’Homme use aujourd’hui d’accessoires à la fois décoratifs et pratiques telles que le lampadaire. En effet, on ne dispose pas toujours d’emplacement favorable à l’entrée de la lumière du jour dans son chez-soi. Pas de panique ! Il n’est pas dit que seules ces dernières permettent d’embellir et d’éclairer son intérieur.

Simulateur aube lampadaire

Nous vous présentons donc 5 manières subtiles, mais efficaces d’éclairer votre intérieur et d’en même temps agrémenter la déco.

L’éclairage d’ensemble : suspension, lampadaire, applique

Pour illuminer toute la pièce, on a de plus en plus souvent recours soit aux suspensions, soit aux spots encastrés. Ceux qui habitent une grande résidence au style château font bien d’opter pour un lustre. Il en existe plusieurs sortes et dans tous les designs.

Par contre, pour les maisons écologiques ou les appartements où respirent la modernité et le style contemporain, des spots conviendraient le mieux. Pour un intérieur stylé et moderne, on ne se contente jamais d’un lustre ou d’un plafonnier. On agrémente sa déco d’une lampe aux formes originales et futuristes.

Le blanc et le métallisé sont les grandes tendances du moment. Des modèles jamais rencontrés font leur apparition sur le marché sous forme de roche, de fontaine, ou encore de flammes. Le choix des résidents se fera surtout en fonction de l’atmosphère à instaurer dans la pièce.

Petite astuce pour ceux qui n’arrêtent pas d’oublier d’éteindre la lumière et qui s’étonnent en voyant le montant de la facture à la fin du mois : optez pour un système automatique avec détecteur de mouvement. Ainsi, vous n’aurez plus à chercher l’interrupteur en tâtant le mur à chaque fois que vous pénétrez dans une pièce ni à chercher le bouton d’allumage du doigt sur la télécommande.

L’éclairage se déclenche automatiquement dès que vous y entrez et s’éteint quand vous en sortez.

Éclairer des zones spécifiques

Dans une chambre ou un salon associé à une cuisine ou une salle à manger, il est parfois mieux de disposer de systèmes d’éclairage séparés et surtout pour économiser sur la facture d’électricité. Comme zones spécifiques, il peut s’agir du coin où vous lisez, du plan de travail ou de la salle à manger.

On a donc recours à des lampadaires et certains types de suspension. Contrairement aux idées reçues, les lampadaires n’ont pas uniquement leur place qu’au bureau (on vous en dit beaucoup plus ici). Il en existe de stylés qui ornent joliment les salles de séjour.
Aujourd’hui, on est bien loin des poteaux plus ou moins épais terminés par des lampes halogènes comme on voit dans le parc d’à côté. Les modèles ont évolué depuis si bien qu’on en trouve de longilignes, aux formes insolites, en bois, en métal, mais aussi en plastique.

Pour faire dans l’inédit, pourquoi ne pas opter pour les personnages flexibles en bois ? Il prend des airs d’abat-jour, qu’on n’arrive plus à distinguer les deux. Du reste, il possède les mêmes caractéristiques : variateur d’intensité, bras et corps ajustable en hauteur.

Et pour ce qui est de la cuisine ?

lampadaire cuisine

La puissance d’éclairage dépend de l’endroit en question. On ne va par exemple pas installer une lumière douce dans la cuisine où il importe d’y voir clair. Autrement, on peut mettre du sel dans la sauce chocolat, ou se couper un doigt. La force d’éclairage est donc à favoriser dans cette pièce-ci.

Et lorsqu’on évoque une lumière intense, on pense automatiquement aux LEDs. Il suffit par exemple de trois ou quatre rangées de 4 parsemés dans un faux plafond pour éclairer la cuisine dans son ensemble.

Et comme la lumière investit de plus en plus de meubles et d’accessoires de la maison, les hottes aspirantes ne font pas exception. Cette toute nouvelle vague de modèles plonge la cuisine dans une ambiance déco chaleureuse. Ou sinon, pensez aux étagères lumineuses, destinées à recevoir vos verres et vos carafes. Cela fait quand même plus esthétique qu’une grosse lampe halogène installée au-dessus de la table à manger.

Que choisir pour les zones de passage comme le couloir ou le hall et la chambre à coucher ?

Certains éclairent également les escaliers à l’aide d’appliques. Pour ces passages étroits, on opte la plupart du temps pour des appliques ou de petites suspensions.

Pour ce qui est de la chambre à coucher, on préfère un éclairage moins intense, voire une lumière tamisée. Vous n’imaginez pas l’impact que peut avoir sur votre santé si celui-ci est trop intense, surtout au moment du couché (source). Cela dit pour les fois où il vous prend l’envie de lire, ce serait bien d’avoir une intensité lumineuse suffisante. C’est pourquoi cette pièce ne peut se passer de variateur de lumière.

On peut aussi songer à disposer différentes sources lumineuses dans chaque coin spécifique de la pièce comme la tête de lit ou une lampe de chevet, sur les parois de la porte du dressing. Cela donnerait plus de charme à l’ensemble.

Apporter une touche de magie dans sa maison sans avoir recours cette fois au lampadaire

lampadaire

Les professionnels de l’éclairage et les designers tendent à travailler de plus en plus le côté discret et suave des systèmes d’éclairage (il n’y a cas voir l’engouement pour les simulateurs d’aube notamment). C’est fou ce qu’ils peuvent faire avec une once d’imagination. Ils arrivent à créer des effets qu’on n’osait pas imaginer.

Avec leurs doigts de fée, la tête de lit se transforme instantanément en enseigne, les marches d’un escalier s’illuminent au fur et à mesure qu’on le monte. La suspension ne suffit plus à apporter une touche de glamour dans la pièce, le pouf et le canapé s’y mettent aussi.

Et qui dit touche de magie, dit forcément se passer de kilomètres de fils. Ou pour y pallier, adoptez les rubans LED. Sur une cheminée, le rebord d’une fenêtre, ou sur une étagère, ils donnent un style particulier à la pièce.

Et si vous envisagez de vous offrir des lampes fluorescentes ou de multiplier les couleurs, sachez que cela ne convient pas à tout le monde. Parlez-en d’abord à votre entourage avant de vous mettre à faire des changements dans votre chez-vous.

Votre partenaire pourrait ne pas apprécier que vous plongiez le salon, salle commune, dans une ambiance de rose tendre, ou de bleu turquoise et préférer un lampadaire design à la place.

Leave a Reply